Revenir au site

Comment cuisiner le panais

Origines et idées recettes

· Cuisine

Le panais offre de très nombreuses possibilités de préparation. Il est aussi agréable à déguster cru et râpé, que cuit, en plat de légumes, en gratin ou dans un potage. On lui applique volontiers tous les modes de préparation de la carotte. Cependant, son goût plus relevé amène aussi à l’utiliser en condiment.

Le saviez-vous ?

Le panais est originaire du Bassin méditerranéen. Il a été longtemps confondu avec la carotte, car il appartient à la même famille botanique. C’est pourquoi ils ont une forme similaire. Ils portaient également le même nom, en latin « pasticana ».

Ainsi, l'histoire du panais se confond en partie avec celle de la carotte. La distinction ne se fait qu'à la fin de la Renaissance.

Le panais, tout comme le navet, fait partie de la nourriture de base du peuple au Moyen-âge, puis fut éclipsé en France par l’arrivée de la pomme de Terre.

Le panais pousse en plaine et dans les prés sur sol calcaire ou aux bords des chemins, mais il peut pousser en montagne jusqu'à 1 600 m d'altitude. Etant une racine en terre, il peut tenir facilement en hiver. De plus, lorsqu’il gèle, il est d’autant plus sucré. Etonnant, non ?

Informations nutritives : le panais est riche en fibres et en minéraux (phosphore, manganèse, potassium, magnésium). Il contient deux fois plus de glucides que la carotte.

Conservation : il se conserve dans le bac à légumes du réfrigirateur.

Idées recette :

Si vous voulez conserver tous ses minéraux, le mieux est de le manger cru, par exemple râpé en salade.

Mais le panais convient très bien en purée, ou au four avec un peu d’huile d’olive. Si vous êtes comme moi, que le talent de cuisinier ne vous manque pas, mais que vous préférez juste les choses simples, vous pouvez essayer une des quatre recettes ci-dessous.

Le panais se marie particulièrement bien à la carotte et à la patate douce, légèrement sucrés. Avec ces recettes, vous allez faire le plein de vitamines et passer l’hiver en toute sérénité ! *

Une soupe de panais-carottes :

Avec 2 panais, 3 carottes et 1 oignon, vous faites une merveilleuse soupe. Je crois que tout est dit.

Des frites panais patate douce :

Vous découpez 1 patate douce et 3 panais en bâtonnets.

Vous les disposez sur une plaque au four. Vous ajoutez un filet d’huile d’olive. Vous saupoudrez de sel, poivre et paprika si vous en avez sous la main.

Vous enfournez 40 minutes à 220° en remuant de temps en temps.

Dégustez dès la sortie du four. Ch’est bon mais ch’est chaud !

Dans un dhal de légumes avec des lentilles corail.

Dans un premier temps, faites revenir un oignon et une gousse d’ail dans une poêle 1 minute ou deux. Vous pouvez relever avec du sel, du poivre et du cumin.

Mettez ensuite 2 panais coupés en dés et 200g de lentilles puis prolongez de deux minutes la cuisson.

Vous pouvez ajouter un peu de crème, ainsi que 250 mL d’eau et laissez cuire à couvert environ 15 minutes à feu doux, jusqu’à ce que les légumes soient tendres.

Dégustez accompagné d’un bol de riz blanc.

Tarte carottes panais et raclette :

Sinon vous pouvez opter pour cette tarte qui n’a jamais fait de mal à personne.

Faites cuire 20 min les panais et les carottes coupées en rondelles dans de l’eau bouillante. A la fin de la cuisson, faites-les revenir dans de l’huile d’olive.

Pendant ce temps, étalez une pâte brisée au fond d’un moule à tarte. Disposez quelques tranches de fromage.

Lorsque les légumes sont légèrement dorés à la poêle, ajoutez-les sur la tarte.

Mélangez 2 œufs, 250 mL de lait, le sel, le poivre et verser cette préparation sur les légumes.

Rajouter une couche de fromage, puis enfournez 30 minutes dans un four à 180°.

Alors qu'en pensez-vous ? Avez-vous des idées recettes autour du panais à partager ?

Christophe

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK